Mourrir sans faim...

Publié le par Debby

Mourir sans faim,
D'avoir fait taire tes appétits,
D'avoir refusé ce morceau de pain
Qui peut-être, t'aurait donné un souffle de vie.

Mourir sans faim,
Tu ne l'a pas choisi.
Un écoeurement un de ces matins,
Qui t'as fait perdre toute envie.

Mourir sans faim,
Ca prend du temps.
Mois après mois un déclin certain,
Qui te fait retrouver ton apparence d'enfant.

Intoxication émotionnelle,
Qui rend les choses fades et sans parfums.
Tu as cette lueur dans les yeux qui te rend encore belle,
Mais ton corps qui souffre, n'a presque plus rien d'humain.

Tu veux te purger de ce mal-être obsédant,
Tu tentes de digérer ta vie, mais en vain.
Devant la glace tu te regardes disparaître lentement
Et espère chaque jour retrouver le goût de la faim,
Avant que ne sonne l'inévitable heure de la fin.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
La fin,de la faim.....la vie ne se digere pas,elle se bouffe,en une douleur parfois malsaine....
J'aime ce cri dechirant,j'aime cet ecrits simplement criant la veriténma verité...
Bien a toi,merci de ce partage!!!!!
Répondre
D

Merci de tout coeur de ces compliments. Une maladie trop souvent passée à la trappe, cachée, incomprise, honteuse...


D
debby tu n'a pas compris le sens du poeme ma fille avait 25 ans elle est morte en mars 2007 je suis désolé amtiés debby
Répondre
D

Pardon, vraiment je suis désolée... Je ne sais plus trop quoi te dire, à part que j'aurai peut-être dû m'abstenir, mais je trouvais ce texte tellement joli. Je t'envoie toute ma tendresse et encore
une fois je suis vraiment navrée. Bisous et douce nuit à toi.


D
très beau texte debby en ce moment je ne peins plus je te souhaite une bonne soirée bisous didier
Répondre
S
Je crois que nous mourrons tous un peu sans faim, mais en se regardant dans le miroir, il faut voir la force qui se cache en nous pour avancer. Ton poème ressemble à des cas d'anoréxies, mais peut être que je me trompe. C'est un magnifique poème en tout cas. Amicalement
Répondre
D

Merci beaucoup Spréca. Oui il s'agit bien d'un texte sur cette terrible maladie qu'est l'anorexie. C'est un sujet qui me touche, car je pense que les personnes qui en sont atteintes doivent se
sentir si seules et incomprises. Amitié, Debby.


M
Quel beau poème hommage aux gens qui souffrent d'anorexie..
Répondre
D


Cet état me touche, je pense que les personnes victimes de cette maladie restent souvent incomprises. Je souhaitais en effet rendre un hommage, mais j'avais également peur en le publiant, de
blesser les personnes qui auraient pu être concernées.