Fragile existence...

Publié le par Debby

Il est tard, je suis seule et ce soir je n'avais pas envie de l'être. C'est vrai, parfois ça m'arrange mais c'est toujours plus acceptable quand on choisit soi-même ses moments de solitude. Un pt'it coup de cafard qui me monte au nez, qui me pique les yeux, qui me serre la gorge. Une révolte envers je ne sais qui ou quoi, un moment de grand néant. Pourquoi? Parce que certains évènements vous jettent en pleine figure la triste brièveté et fragilité de la vie. Alors ce soir, j'ai peur du noir, j'me raconte des histoires, j'entends des bruits bizzares et mon coeur se tord d'angoisse. La hantise de ne pas laisser de trace, que ma vie en une demi seconde s'efface, comme ça arrive chaque jour pour des milliers de personnes. J'me sens pas prête pour le voyage, j'me sens comme une enfant ( si tant est que j'ai grandi un jour)sur le point de promettre d'être sage. J'veux pas quiter ceux que j'aime sans être sûre de les revoir un jour, j'veux pas provoquer le vide et les larmes de ceux que je laisse derrière sans qu'ils soient certain qu'il ne s'agit que d'une séparation. Questions existentielles, je ne sais pas, ou plus à quel ciel me vouer. Je veux, chaque fois qui l'est possible, tant que je suis là et qu'ils le sont, dire à quel point je les aime.
Je n'arrive pas à me faire à notre triste condition, je cherche sans cesse des réponses pour tenter d'apaiser mes peurs, mais je n'y parviens toujours pas. Voilà, ce n'est pas de la poèsie, ce n'est pas un style recherché et peaufié, juste un instant d'évacuation pour retrouver au plus vite des pensées plus optimistes.

Publié dans Vague à l'âme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Tu es belle, vous êtes belles,
Je t'aime, elles m'aiment,
Pardon, pardon, partons vers ailes,
Ton regard, la beauté extérieur d'amour,
Il est là pour toujours,

Je vous aime..........

Pascal
Répondre
P
Ma fôret est vierge,
Mon sentier n'existe pas,
Ma fleur intouchable,
Mon eau sent le vent,
Mon air est montagne,
Mon oiseau est rieur,
Mon monde est pur,

L'homme est bon.
Répondre
D

Absolument magnifique mon Pascal, que dire d'autre...


S
Que dire?
La réponse se trouve en toi.
Mais tu ne trouveras pas toutes les réponses.
Lance-toi, envole-toi!
Et tu verras...
Répondre
D
On ne se fait jamais à l'idée de mourir, car nous sommes tous faits pour la vie : notre corps donne la vie, notre pensée fait des projets, notre esprit ressent des sentiments et tisse des liens, notre âme entrevoit une lumière après le Grand voyage. Il est vain d'essayer d'accepter la mort. Il est juste de la refuser. Amicalement. DJU770
Répondre
D

Oui, très joliment décrit: Nous sommes fait pour la vie. Meri à toi de ton passage, bien amicalement.


K
Je passe te voir depuis quelques jours et constate que tu n'écris plus.
J'espère que c'est momentané.
Je t'embrasse
Répondre
D


Oui Katherine, tu as bien constaté... Beaucoup de boulot, quelques souçis de connexion et petites pannes d'inspirations, autant d'ingrédients qui font que je suis un peu moins présente ces
jours ci. Mais merci de tout coeur de tes visites, je t'embrasse également.